Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

L'offre d'électricité aux tarifs réglementés

Vous souhaitez vous fournir en électricité ? EDF Collectivités vous aide à sélectionner le tarif le mieux adapté.

Evolution des Tarifs Réglementés de Vente au 1er janvier 2016

Conformément aux articles L.337-09 du Code de l’Energie, les clients ne pourront plus bénéficier des Tarifs Réglementés de Vente de l'électricité pour leurs sites souscrivant une puissance supérieure à 36 kVA à compter du 1er janvier 2016.
Au plus tard à cette date, les clients doivent avoir souscrit auprès du fournisseur de leur choix un contrat d'électricité à prix de marché.

En tant que client soumis aux règles des marchés publics ou à une procédure de mise en concurrence pour le changement de votre contrat de fourniture, il est nécessaire d'anticiper au maximum les démarches nécessaires au renouvellement de vos contrats.


Application du nouvel Arrêté tarifaire 2012
Le 11 avril 2014, le Conseil d’Etat a annulé partiellement l’Arrêté tarifaire du 20 juillet 2012, fixant les Tarifs Réglementés de Vente de l’électricité. Suite à cette annulation, un nouvel Arrêté 2012 a été publié par les Pouvoirs Publics le 31 juillet 2014 au Journal Officiel.

Evolution des prix de l'électricité au 1er novembre 2014
Les Pouvoirs Publics ont décidé une évolution des tarifs réglementés de l’électricité avec effet au 1er novembre 2014.


Accédez à toute l’information sur les différentes structures tarifaires :

Egalement appelés tarifs historiques, ces tarifs sont fixés par décret.

Suivant le niveau de puissance utilisée et son aménagement dans la durée (pendant les heures de la journée, jours de la semaine, saisons, etc.), votre consommation d'électricité s'inscrit dans une structure tarifaire bien déterminée.

EDF Collectivités vous propose de consulter ci-dessous les barèmes des différents tarifs réglementés d'électricité en vigueur au 1er novembre 2014.


Tarif Bleu : pour les sites raccordés en Basse Tension ayant une puissance souscrite inférieure ou égale à 36kVA. Tarif Jaune : pour les sites raccordés en Basse Tension ayant une puissance souscrite variant de 42 kVA à 240 kVA inclus. Tarif Vert : pour les sites raccordés en Haute Tension.

Les composantes du tarif

La tarification de l'électricité traduit les coûts de production et la mise à disposition de cette énergie aux consommateurs.

La structure de prix est binomiale, c’est à dire qu’elle comprend une part fixe (ou abonnement pour les tarifs bleus) annuelle, proportionnelle à la puissance souscrite et une part variable proportionnelle à vos consommations.

Pour les tarifs verts et jaunes, pour refléter au mieux la réalité des coûts de l’électricité, il existe plusieurs jeux de prix en fonction de votre consommation annuelle. Ce qu’on dénomme les versions. Elles vont de la courte utilisation, destinée aux clients qui ne consomment qu’une partie de l’année, à la très longue utilisation pour les sites fonctionnant en continu tout au long de l’année. L’utilisation étant la durée de fonctionnement à pleine puissance. Par exemple, si vous avez souscrit 1000 kW et que vous avez consommé 4 000 000 de kWh dans l’année, la durée d’utilisation est de 4 000h.

Consultez des exemples de factures animées, pour mieux vous familiariser avec ces données présentes sur vos factures.

La Contribution aux charges de Service Public de l'Électricité (CSPE)

Qu'est ce que la CSPE?

Instituée en 2003, et appliquée depuis le 1er janvier 2004, la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE) est une taxe payée par tous les consommateurs d’électricité. Elle est destinée à compenser les surcoûts liés aux charges de service public de l’électricité, supportées par tous les concessionnaires de réseaux publics d’électricité (EDF et les Entreprises Locales de Distribution, ou ELD).

Ce sont :

  • Les surcoûts liés aux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables (dites ENR) et à l’obligation d’achat d’électricité (cogénération, solaire, éolien, hydraulique...)
  • Les surcoûts de production de l’électricité dans les parties du territoire non interconnectées au continent (ZNI)
  • Le financement du dispositif de solidarité et des tarifs pour les personnes en situation de précarité

La Contribution Tarifaire sur les prestations d’Acheminement (CTA)

Qu’est ce que la CTA ?

La loi du 9 août 2004 a institué une contribution tarifaire au profit de la Caisse Nationale des retraites des Industries Électriques et Gazières (CNIEG) : la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA).

La CTA assure le financement des droits spécifiques d’assurance vieillesse, liés aux activités régulées c’est-à-dire les activités d’acheminement de l’énergie (distribution et transport d’électricité et de gaz naturel).

A son origine, la CTA était incluse dans les barèmes des Tarifs Réglementés de Vente, mais sans apparaître sur les factures, tout en étant cependant reversée par EDF à la CNIEG.
Depuis le 15 août 2009 pour l’électricité, et le 1er janvier 2010 pour le gaz, afin de permettre une comparaison transparente entre tarifs réglementés et offres aux conditions du marché, cette contribution a été extraite – et déduite - des tarifs. A compter de cette date, la CTA apparaît de manière explicite sur la facture des contrats Électricité (et Gaz naturel).

La CTA s’applique à l’ensemble des consommateurs finals d’électricité

Cette contribution est collectée par :

  • les fournisseurs d’électricité auprès de leurs clients aux Tarifs Réglementés de Vente, ou en offre de marché ayant conclu un « contrat unique » avec ce fournisseur,
  • les gestionnaires des réseaux publics de transport ou de distribution auprès de leurs clients en offre de marché disposant d’un contrat d’acheminement CART ou CARD.

Ainsi EDF, comme les autres entreprises de la branche et les autres fournisseurs d’énergie, est le collecteur et le redevable légal de cette contribution.


La CTA s’applique à l’ensemble des consommateurs finals d'électricité ou de gaz naturel, quels que soient le type de contrat et le fournisseur. La CTA est facturée suivant le cas par le fournisseur d’énergie, ou par le gestionnaire de réseau.


La CTA est basée sur le TURPE pour assurer une égalité de traitement

Le Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Electricité (TURPE) est un tarif régulé applicable à l’ensemble des utilisateurs, quels que soient le type de contrat et le fournisseur. Ainsi, à profil identique (tension de raccordement, puissances souscrites, mode de consommation), le même coût d’acheminement sera déterminé, que le client soit alimenté par EDF ou par un autre fournisseur, que son contrat soit à un tarif réglementé ou en offre de marché.

Le TURPE comporte une part fixe, fonction de la puissance souscrite et une part variable, liée aux consommations. La CTA est calculée sur cette part fixe du TURPE, à partir d’un taux fixé par le Législateur. Son montant est donc indépendant des consommations.

Etablir le calcul de la CTA sur le TURPE permet ainsi d’assurer une parfaite égalité entre tous les consommateurs d’électricité.

Que comprend la part fixe du TURPE ?

La part fixe du TURPE est constituée des composantes tarifaires suivantes :
  • La composante de gestion
  • La composante de comptage
  • La part fixe de la composante de soutirage
  • La part fixe de la composante des alimentations complémentaires et de secours

Ces différentes composantes sont soit directement intégrées dans les barèmes (réglementés ou pas) des offres, soit identifiées spécifiquement sur la facture du fournisseur d’énergie ou de l’opérateur de réseau, suivant le type de contrat et de raccordement.
Le site de la CRE détaille le TURPE et ses composantes.

Que représente la part de la CTA sur la facture ?

Au 1er mai 2013, la CTA représente en moyenne, pour les Tarifs Réglementés de Vente,
  • 2 % de la facture TTC moyenne annuelle des clients particuliers
  • 2,7 % de la facture HTVA moyenne annuelle des clients non résidentiels au tarif Bleu
  • 2,1 % de la facture HTVA moyenne annuelle des clients au tarif Jaune
  • 1,6 % de la facture HTVA moyenne annuelle des clients au tarif Vert alimentés en HTA

Le taux de la CTA a évolué au 1er mai 2013

Les taux de CTA appliqués à la part fixe du TURPE sont définis par Arrêté des Ministres chargés de l’Energie, du Budget et de la Sécurité Sociale dans les limites prévues par la Loi, après échanges avec la CNIEG et la CRE.

Le taux initial, fixé par l’arrêté du 29 décembre 2005, était de 21,00 % pour les sites raccordés au Réseau Public de Distribution (au titre des prestations de distribution d’électricité) et de 8,20 % pour les sites raccordés au Réseau Public de Transport (au titre des prestations de transport d’électricité).

L’Arrêté du 29 décembre 2005 a été abrogé par l’Arrêté du 26 avril 2013. Les taux de CTA sont désormais fixés à compter du 1er mai 2013 à 27,04 % pour les prestations de distribution et à 10,14 % pour les prestations de transport d’électricité.


Cette évolution du taux de CTA n’est pas liée à une augmentation des tarifs réglementés de l’électricité : Elle concerne tous les clients, toutes les offres et tous les fournisseurs.

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

  • Une TVA de 5,5% s'applique uniquement sur le montant de l'abonnement et de la Contribution Tarifaire sur les prestations d’Acheminement pour tous les sites dont la puissance souscrite en électricité est inférieure ou égale à 36 kVA.
  • Une TVA à 20 % s’applique sur le montant de la consommation, les Taxes Locales sur l’Electricité qui s’y rapportent ainsi que sur la Contribution aux charges de Service Public de l’Electricité.
  • Lorsque la puissance souscrite est supérieure à 36kVA, l’ensemble de la facture HT est soumise à une TVA à 20 %

Les Taxes Locales sur l'Electricité (TLE)

Les anciennes TLE (Taxes Locales sur l’Electricité) sont remplacées, pour les consommations à compter du 1er janvier 2011, par deux nouvelles taxes :
-    la Taxe Communale sur la Consommation Finale d’Electricité (TCCFE), au profit des Communes ou des syndicats et départements qui leur sont substitués exerçant la compétence d’autorité organisatrice de la distribution publique d’électricité
-    la Taxe Départementale sur la Consommation Finale d’Electricité (TDCFE), au profit des Départements
Une nouvelle taxe, la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Electricité (TICFE) est crée à compter du 1er janvier 2011 et n’est applicable qu’aux sites ayant une puissance supérieure à 250 kVA. Elle est reversée à l’Etat, par l’intermédiaire de l’administration des Douanes.

  • Pour en savoir plus sur le mode de calcul
  • Fin des tarifs réglementés
    d'électricité et de gaz naturel

    Qui est concerné ?
    Quelles échéances ?
    Quelles démarches ?
    EDF Collectivités vous informe.

    Fin des tarifs réglementés

    Quelles sont les conséquences sur vos contrats d'électricité au Tarif Jaune et Tarif Vert ?

    Lire le guide

    Vos consommations en ligne

    Visualisez vos consommations
    et dépenses d'énergie à tout instant
    avec le service di@lege.

    Comprendre vos factures

    Consultez des exemples
    de factures animées.

    A voir également